Anse en metal avec mousqueton
Anse en metal avec mousqueton

Nos expériences

Dans la maroquinerie de luxe

Heureuses d’apprendre un savoir-faire de qualité au sein d’entreprises sous-traitantes travaillant pour des marques de maroquinerie de luxe, nous étions loin d’imaginer la réalité du terrain.
L’image prestigieuse que nous nous faisions de certaines marques était très éloignée d’un artisanat de qualité tel que l’on a voulu nous le faire croire au moment des recrutements.
Mais avant d’abandonner ce métier, exercé de façon industrielle, il était important pour nous de comprendre nos environnements professionnels. 

COMPRENDRE

La Maroquinerie

Par extention, on a désigné par “Maroquinerie” l’ensemble des petits objets : sacs, coffrets, portefeuilles, porte-monnaie, étuis à cigares, etc…  Aujourd’hui, le terme maroquinerie est employé pour désigner les objets qui ont été à une époque réalisés en cuir ; ces même objets sont de nos jours indifféremment réalisés en tous matériaux : cuirs, synthétiques, tissus. – Source : Fédération Française de la Maroquinerie.

Le Luxe 

Le Luxe  est, par définition, un mode de vie consistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues. Un produit de luxe est défini comme étant un produit de grande qualité, coûteux et rare.

Lire l’article de Laura Perrard
“Marques de Luxe” – Article sur Forbes.fr 

L’opérateur en maroquinerie

L’opérateur en maroquinerie industrielle participe à la fabrication à la chaîne d’articles de maroquinerie, sacs ou accessoires, dans un temps donné, en exécutant une ou plusieurs opérations contrairement à l’artisan qui les exécute toutes, de la création à la commercialisation.  

L’artisan maroquinier

Dans son atelier, l’artisan maroquinier créer ses propres modèles. Du choix du matériau aux finitions, en passant par la découpe et l’assemblage, il maîtrise l’ensemble du processus de fabrication. C’est un savoir-faire ancestral qui a évolué grâce aux nouvelles technologies. 

" Je ne suis pas couturier, je suis un artisan, un fabricant de bonheur."

Yves Saint Laurent

Notre analyse

Rapidement, nous prenons conscience que l’industrie et le luxe sont deux idées antinomiques, surtout depuis que des groupes financiers ont priorisé l’aspect commercial à celui de l’artisanat familial.
L’industrie, souvent associée au mot “usine”, renvoie à l’image du travail à la chaîne, répétitif, contrairement à l’artisanat.
Il est difficile de croire en la rareté d’un article de maroquinerie de luxe lorsqu’il est produit en des millions d’exemplaires !
C’est ainsi que les rêves s’effritent emportant avec eux l’attrait pour un métier magnifique SAUF si on repense ce métier on l’adaptant à nos valeurs.

ETIKLUXE

Qu’est-ce-que l’ETIKLUXE ?

Un mot sorti de l’imagination d’un ami lors d’une conversation. 

Nous aimerions transformer le mot LUXE ou plutôt le faire évoluer vers l’ETIKLUXE car aujourd’hui, pour une partie croissante de la population, le Luxe n’est plus synonyme de dépenses somptueuses et superflues mais d’achats réfléchis.